Oxatis Google SEO

Référencement naturel et payant : amélioration de vos ventes

Cette conférence de la Paris Retail Week 2018 expose les clés d’une stratégie de référencement naturel et payant efficace pour des ventes e-commerce.

Avis d'experts sur le référencement naturel et payant : Google et Oxatis partagent les clés d'une stratégie efficace pour augmenter vos ventes

Environ 70% des ventes d'un site marchand sont liées au référencement naturel et payant. Cette conférence porte sur les éléments à mettre en place afin mener à bien une stratégie visant à augmenter les ventes des retailers.

Les raisons du partenariat entre Google et Oxatis

 

Google existe depuis 20 ans, Adwords depuis 18 ans. L’objectif de Google Adwords est de rendre accessible la publicité sur Internet au plus grand nombre d’entreprises. Mais l’usage d’Internet a évolué en 20 ans, générant de nouveaux canaux d’acquisition, formats et écrans. Adwords est récemment devenu Google Ads, et rassemble désormais toutes les possibilités de publicité sur l’écosystème du moteur de recherche (YouTube, Gmail, search ou display).

Le géant américain souhaite développer son système dédié au e-commerce et à la publicité en ligne pour les TPE-PME.

La société Oxatis a en effet manifesté une volonté d’innovation et de créer des solutions complémentaires avec les solutions Google. C’est pourquoi depuis 5 ans, les deux sociétés ont noué un partenariat qui se montre relativement exclusif. En effet, il n’en existe que 600 dans le monde, et uniquement 20 en France.

Oxatis a été créée en 2001 et a pour ambition d’apporter aux TPE-PME les mêmes outils que les géants pour réussir en ligne. Les concurrents de ces petites entreprises sont Amazon, Sarenza ou encore Cdiscount, il importe donc qu’elles soient en mesure de faire face. À ce jour, la solution d’Oxatis est utilisée par plus de 8 500 marchands en Europe à travers 21 secteurs d’activité différents (mode, décoration, maison, service, btob, etc.).

Quels sont les enjeux d’un e-commerce ?

Un projet d’e-commerce répond à 4 enjeux principaux :

  • Une technologie adaptée aux besoins de la société et qui l’accompagne au long terme. Les solutions SaaS (logiciel en tant que service) sont des logiciels toujours à jour, offrant davantage de compétitivité, d’évolutivité (un commerçant qui n’est pas capable des suivre les évolutions digitales vend moins), de robustesse et de performance. En d’autres termes, le commerçant ne se focalise plus que sur son activité et ses ventes.
  • Une richesse fonctionnelle, car pour être compétitif dans la durée, un e-commerce doit proposer des promotions et fidéliser ses clients, voire éventuellement proposer des solutions de vente en BtoB.
  • L’intégration au système d’information de l’entreprise, car il importe au retailer de mettre le capital d’information de son entreprise (articles, conditions tarifaires, stock, etc.) à disposition du client sur Internet, en particulier sur mobile et sur les réseaux sociaux.
  • Un accompagnement adapté, car disposer des bonnes technologies est une bonne chose, mais il est nécessaire de mettre en œuvre des recommandations pertinentes pour en faire bon usage.

Éléments à prendre en compte dans une stratégie de référencement naturel et payant

 

Près de la moitié du trafic d’un site web provient du référencement naturel, et 16% du référencement payant, ce qui correspond aux trois quarts du trafic total. Par ailleurs, 35% des ventes de l’ensemble des marchands français sont faits sur mobile. Dans ce contexte, les retailers doivent prendre en compte différentes clés pour réussir leur stratégie digitale.

Les PWA (Progressive Web Apps), par exemple, s’annoncent comme l’avenir de la navigation sur mobile. Grâce à ce concept, l’ensemble de l’infrastructure logicielle d’un site mobile n’est téléchargé qu’une seule fois et s’ajoute très facilement sur l’écran d’accueil du smartphone. La navigation déjà effectuée n’a plus besoin d’être téléchargée de nouveau en cas de connexion défaillante.

L’usage des PWA offre de bons résultats en termes de référencement naturel, car il peut conduire à 20% de pages vues en plus, à une diminution du taux de rebond de l’ordre de 30% et à un taux de transformation qui augmente dans les mêmes proportions. Ce concept est promu par Google et par Apple, puisqu’il permet notamment de dépolluer les stores qui possèdent plusieurs dizaines de milliers d’applications jamais utilisées.

Mais d’autres éléments doivent être pris en compte pour améliorer les ventes d’un site de vente en ligne :

  • 15% des ventes sont liées à l’interaction du référencement naturel et payant. Il existe une interaction et une véritable synergie entre les deux canaux, puisque les consommateurs effectuent plusieurs recherches avant de passer à l’acte d’achat.
  • Les PME sont en concurrence avec de grands comptes. De ce faire, ils doivent miser sur l’attention portée à la rédaction, à l’évolution et à la qualification de chacune de leurs annonces, qu’elles peuvent exploiter bien mieux qu’une agence à qui une grande société confie un grand nombre de campagnes à mettre en œuvre.
  • Comme Google satisfait le besoin des internautes qui effectuent des requêtes, le moteur de recherche favorise les commerces disposant d’un site mobile de qualité, tandis que les sites moyens tendent à perdre des positions. Dans les faits, les utilisateurs confirment ces tendances puisque si une page ne charge pas entre 3 et 5 secondes, ils quittent automatiquement le site concerné.
  • Un catalogue en ligne de qualité a un impact positif sur le web to store. En effet, il y a 5 à 6 ans, environ un tiers des commerçants de centre-ville qui disposaient aussi d’une boutique en ligne estimaient que l’e-commerce avait un impact positif sur leur magasin. Il y a 3 ans, ils étaient 51%, et en 2017, 67%.

Il est globalement impossible de disposer d’un référencement naturel exceptionnel sur la totalité d’un catalogue. Par ailleurs, le référencement payant nourrit la compréhension dont les clients voient et parlent des produits d’une enseigne. Il importe donc d’articuler les deux pour réussir sa stratégie digitale et augmenter les ventes.

Intervenants :

publicité