Communiqué

Emploi : le retail, un secteur économique qui pèse lourd

Une activité soutenue, des recrutements en constante augmentation depuis plusieurs années, le commerce, qu’il soit physique ou on-line, est devenu un secteur prédominant de l’économie française. Décryptage.

Tribune de Sophie Lubet, Directeur du Pôle Retail de Comexposium

Sophie-Lubet-2

Une activité soutenue, des recrutements en constante augmentation depuis plusieurs années, le commerce, qu’il soit physique ou on-line, est devenu un secteur prédominant de l’économie française. Décryptage.

L'envolée du Retail On- et Off-

Le secteur du commerce et de la distribution est un des premiers employeurs en France (3,4 millions de personnes travaillent dans le secteur du commerce, avec une hausse de 24 500 emplois fin 2015). Plus que jamais, la France crée et innove.

Ces dernières années, la structure du secteur a radicalement changé. Les grands groupes ont diversifié leur offre et multiplié les enseignes, avec un maillage régional qui n’a cessé d’augmenter. La transformation digitale a impliqué également la création de nouveaux postes, aux nouvelles compétences. S’ajoute à cela, le tournant du e-commerce et l’explosion des ventes par internet qui a plus que jamais accéléré le phénomène. Conséquence heureuse sur l’emploi, les plateformes logistiques se sont démultipliées avec une évolution en termes de métiers (du fournisseur à la vente aux clients...). De grands noms du commerce en ligne se sont implantés en France, et ont ouvert des entrepôts... Amazon a annoncé en 2016 créer 6 500 postes. Carrefour, qui est le premier employeur privé en France, le N° 2 de la distribution dans le monde et le N° 9 mondial des employeurs privés, a créé 350 nouveaux postes dans le cadre de son développement digital. Vente-privée, The Other Store, Cdiscount, Voyages-sncf.com ne sont pas en reste... Si le digital et le e-commerce recrutent massivement, l'emploi s'ouvre également aux structures des PME, TPE, et start up.

Les start-up, moteurs de l’économie française 

La hausse de l’emploi est naturellement liée à la réhabilitation de l’entrepreneuriat dans ce secteur. Les start-up françaises ont levé 221 millions d'euros en octobre 2016, après plus de 288 millions en septembre. Nous avons des cas d’entreprises françaises exemplaires, des stratégies et concepts innovants en matière de processus de vente physique et online, qui font la France et le commerce d’aujourd’hui et de demain. Devenues moteurs, ces start-up se développent et sont l'un des promoteurs de l'innovation et de la digitalisation du secteur.

L’ex-licorne française Criteo, poursuit ainsi sa conquête avec plus d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires. Le groupe continue d’investir dans la technologie et à recruter avec plus de 500 postes créés en un an. La société brille également à l’international : après les Amériques, l’Asie Pacifique. À l'instar de Criteo, BlaBlaCar, est l’illustration même d'une French Tech téméraire et audacieuse. Showroomprivé, qui vient de fêter sa première année de cotation, illustre également la réussite à la française. FidZup se fait également remarqué, alternative viable à Criteo pour le commerce physique, la start-up vient de lever 3 millions d’euros. Egalement, des petits nouveaux issus de la sharing economy, Click & Boat et son million d’euros levé…

Le retail fait partie des secteurs phares de l’économie française. Porté par une politique d’innovation et une marque FrenchTech reconnue, le secteur continue à générer de l’emploi et soutenir l’économie.

Télécharger la tribune

publicité

Paris Retail Week, c’est :

  • Sept. 2018
  • Sept. 2019